Ecouter de la musique sur son smartphone au travail peut vous coûter cher

La Sabam a réagi, lundi, à l’annonce, samedi, par certains médias du fait que la Société belge des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique réclamait 443 euros à l’employé d’une société d’installation de systèmes d’alarme de Farciennes, qui avait écouté de la musique sur son smartphone.

La Libre


Share |

Additional information

This website uses Google Analytics. Google will not associate your IP address with any other data held by Google. You may refuse the use of cookies by selecting the appropriate settings on your browser. Read More